Logo Paroisse St François Xavier de Navarrenx

Salon du Livre de Navarrenx 2018 - samedi 27 et dimanche 28 janvier
Des âmes simples © DR

Salon du Livre de Navarrenx 2018 - samedi 27 et dimanche 28 janvier

Cette année le thème du salon du livre est la «Nature», rarement on a eu sujet aussi fort et vaste pour notre manifestation. Oser aborder «la Nature» c'est tout simplement penser à un retour à l'essentiel.

L'invité d'honneur Pierre Adrian

Pierre Adrian, jeune auteur parisien de 26 ans, lauréat en 2016 du prix des Deux-Magots et du prix François Mauriac de l'Académie française pour son livre « La piste Pasolini », a reçu en octobre 2017, le prix Roger Nimier pour son livre « Des âmes simples » (Editions des Équateurs).

Il sera présent lors du salon du livre de Navarrenx, organisé par l'association « Terre de Livres », le dimanche 28 janvier, accompagné du Frère Pierre Moulia, personnage central de son dernier livre « Des âmes simples ». Il y décrit le dévouement de ce frère accueillant, écoutant et accompagnant, au sein de son monastère de Sarrance, où tous tapent à sa porte qu'ils soient ou non croyants. On y apprend à connaître les habitants de cette vallée d'Aspe en suivant le périple du frère Pierre Moulia qui parcourt inlassablement les routes et chemins de montagne au moindre appel.

Pierre Adrian dédicacera ses deux romans ainsi que l'ouvrage qu'il a préfacé « L’inconnu me dévore » de Xavier Grall.

 

 

Des âmes simples

Prix Roger Nimier 2017

Prix spiritualités d’aujourd’hui du roman 2017

Éditions Des Équateurs

Au cœur d’une vallée, aux confins de la France, un homme tient là seul par sa foi. Au plus près des vies minuscules, il accueille les histoires murmurées, les hommes en perdition. Les croyants et ceux qui ne croient pas. Parce qu’« on ne peut plus faire comme si les gens avaient la foi. » Pour lui, cela importe peu. Jour et nuit, son portable sonne. Il accourt.

D’une plume taillée à la serpe, Pierre Adrian nous offre un récit éblouissant, à l’écoute des ténèbres et de la désespérance d’une époque. 

 

La Presse en parle :

« Presque du Victor Hugo ! Magnifique ! » Jean-Marie Rouart, de l’Académie française.

« Un livre profond et grave, qui pèse le poids des peines et des sollicitudes. »  Alice Ferney, Le Figaro

« Un récit bouleversant et ciselé. » Christine Ferniot, Télérama

« Un livre magnifique sur l’engagement en des temps incertains. » Xavier Houssin, Le Monde.

 « Un grand coup de cœur ! Il y a du Bernanos et du Buzzati dans ces âmes simples. »  C. Ono-dit-Biot, Le Point

«  Un récit comme un retour aux sources. » Yves Jaéglé, Le Parisien

« Avec une prose nette, épurée, recelant de nombreux joyaux, Pierre Adrian trace le contour d’un territoire désenchanté, porteur des failles spirituelles et existentielles de notre époque. »Estelle Lenartowicz, Lire

«  Une plongée salutaire dans ce monde des invisibles que l’on croyait, à tort, révolu. » Marianne Payot, L’Express

« Des âmes simples est à l’image de ce monde. Terrible et beau, minéral et âpre. Il est des livres qui ont une grâce. Celui-ci en a une. » Yves Harté, Sud Ouest

« Faire mieux dans la rentrée littéraire de janvier sera difficile. Somptueux roman de Pierre Adrian entre Bernanos et Pasolini. Âpre, mystique, vrai. » 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.