Logo Paroisse St François Xavier de Navarrenx

Rencontre M.C.R.  Notre Espérance
Même le plus noir nuage a toujours sa frange d'or © M.D.

Rencontre M.C.R. Notre Espérance

Jeudi 8 mars 2018 Tout d’abord, je tiens à rendre hommage à Renée LERUSTE. Elle nous a quittés la semaine dernière. Elle a été membre du Mouvement Chrétien des Retraités et bénévole pendant de très nombreuses années. Elle a donné son temps pour gérer la comptabilité de la paroisse. J’ai vu dans les yeux des paroissiens, de la tristesse et de l’émotion. Au revoir, Madame LERUSTE, merci de votre service, votre générosité. Nous pensons à vous dans nos prières.

Puisque nous cheminons vers Pâques et que notre thème est l’Espérance, je vous adresse quelques lignes écrite par Guy Coq. « Dis-moi ton Espérance ». Le nom propre de mon Espérance est la Bonne Nouvelle. Régnant sur toutes ces longues années de tâtonnement, je vois mieux comment l’accès à la Bonne Nouvelle se heurtait en moi à des obstacles, à des résistances, à des refus même. Et tout cela, je l’ignorais. Certes le texte évangélique est là, devant nous, comme un poème, disponible aux regards. Il suffisait d’ouvrir le livre, de méditer ligne après ligne sans laisser s’égarer l’attention. La grandeur du message, l’étrange lumière qui, du texte, quand on s’y installe, devrait attirer le désir profond qui les attend en l’homme. Mais cette évidence est trompeuse ? Longtemps, une forte résistance intérieure m’empêcha d’apercevoir les causes de ma difficulté devant le texte. Il y en a une que je perçois mieux maintenant : mon refus de l’Espérance. J’ai appris à voir que tous ces miséreux, ces aveugles, ces infirmes de l’Evangile, quand ils interrogent Jésus, sont mus par une Espérance infinie. La Foi survient après. Le nom même de Bonne Nouvelle, qui est le premier sens de l’Evangile, se présente comme réponse à une grande espérance.

Pour aller plus loin, au bout du chemin, voici quelques actions :

  • • Eviter d’emboiter le pas à la morosité ambiante dans les conversations de la vie quotidienne
  • • Ne pas céder à la dérision, à la critique sans donner un horizon pour en sortir.
  • • Trouver les mots pour dire mes raisons d’espérer dans le monde qui m’entoure, et me former pour pouvoir guider ceux qui se trouvent sur ma route.
  • • Mettre en valeur auprès de mon entourage tout ce qui est juste, bienveillant, fraternel.

A la prochaine

Annie Elichalt

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.