Logo Paroisse St François Xavier de Navarrenx

L’ESM en mission St Jacques à Navarrenx.
L'équipe ESM à Navarrenx © MCL

L’ESM en mission St Jacques à Navarrenx.

ESM - Emmanuel School Mission, ces étudiants, âgés de 19 à 30 ans, sont basée à Paray-le-Monial, ils donnent un an de leur vie pour se former, pour évangéliser, pour vivre en communauté, pour l’amour du Bon Dieu.

Messe et adoration matinales © MCL

Lundi de Pentecôte, 21 mai, quelques paroissiens de Navarrenx attendent sur le parvis de l’église.

Trois mini bus se garent et en descend une vingtaine de jeunes gens qui s’avancent très spontanément vers les autochtones, les mains et les joues se tendent,  les sourires intimidés au début s’agrandissent grâce au naturel des étudiants de l’ESM.

Et voilà la promotion 2017-2018 de l’ESM qui se présente aux paroissiens de Navarrenx, il y a un Egyptien, une Equatorienne, plusieurs Belges, deux Slovènes un Indonésien, quelques Provençaux Bretons et Bordelais et même une Béarnaise !

Ils sont très différents, ils chantent magnifiquement avec des accents superbes, il y a Vid le géant,  Ophélie la chanteuse, Cyrielle la cheftaine guide, Père Paul est roumain, sœur Anna est portugaise…animés par une foi nourrie au quotidien, ils offrent tous un beau sourire d’évangile.

Quelques paroissiens s’angoissent un peu… « Ils ne rentreront jamais dans ma petite auto, mais mon lit est trop petit ! Comment vais-je pouvoir les nourrir, l’une est allergique au lait de vache, l’autre au lait de brebis et les deux aux féculents ? » Qu’importe, avec une jeunesse engagée, tout problème s’aplanit en deux trois notes de musique.

Il faut ici expliquer au lecteur que les jeunes, par groupe de deux, sont accueillis pour la semaine dans les familles de Navarrenx.

Cette première soirée passée, chacun rentre dans sa famille d’accueil.

Tous les matins de la semaine, le rendez-vous est fixé à l’église à huit heures et la journée commence par la messe et l’adoration du Saint-Sacrement. Puis les jeunes, vaquent à leurs occupations missionnaires, tronçon sur le Camino, évangélisation au marché de Navarrenx, visite chez les apprentis d’Auteuil et dans les collèges.

Tous les soirs, veillée de prières, chants de louanges à l’église. Sauf le dernier soir…car les étudiants offrent à qui veut un diner spectacle. Merci à la Taverne de Saint Jacques de Navarrenx. Elle reçoit pour un  grand dîner, une estrade est installée et nos jeunes amis animent la soirée sur le thème de Saint Jacques de Compostelle. Chants, sketches, jeux et témoignages de conversion démontrent que la veillée toute simple, à la scoute, sait encore plaire. C’est une véritable fraternité qui se retrouve ce soir, un tout petit peu de nostalgie parfume la soirée car demain il faudra se quitter.

Témoignage d’une mère de famille d’accueil

L’accueil de ces jeunes a été pour ma famille et moi-même très édifiant, je voudrais écrire pourquoi. Accueillir chez soi nécessite de sortir de sa zone de confort, je veux faire de mon mieux des jolis lits bien douillets, de la bonne cuisine régionale (faut quand même que la jeunesse apprenne, en passant par chez nous,  ce que c’est que l’Axoa ou la poule au pot, tout de même !) Cela nécessite aussi une dose d’humilité car depuis que j’ai des enfants, ma maison n’est jamais impeccablement propre ou rangée.

Accueillir cela fait travailler les zigomatiques, cela montre à mes enfants comme les différences enrichissent, cela apprend à écouter à partager, à prêter sa chambre, en s’organisant à l’avance pour ne pas déranger nos invités…

J’ai retrouvé un aspect des camps scouts de ma jeunesse….chaque matin , on apprend ce qu’on fera de sa journée, plus d’agenda, on se laisse porter par l’instant « maintenant c’est l’adoration…ben très bien, mon Jésus, me voilà » Je trouve que cela apprend la confiance. Confiance en la Providence, « Mon Dieu , je me place entre tes mains, rien ne peut m’arriver » Rien de grave ou d’embêtant, car si, bien sûr il nous est arrivé quelque chose….

Une semaine au contact de sacrés missionnaires du XXIème siècle, ils ont ce parfum de joie scoute, de simplicité qu’enseigne le détachement des choses de ce monde, ces chants qui, quand je pense à eux résonnent à mes oreilles, cet exemple de don de soi, qu’on reçoit rarement à notre époque et qui a illuminé les yeux de mes enfants tout au long de la semaine.

Mon Dieu, soyez remercié pour toutes ces grâces reçues, en famille, entre frères d’une même foi, avec votre Sainte Messe Quotidienne, les confessions et l’Adoration du Saint Sacrement. On est tellement plus forts et plus pieux à plusieurs !

Marixa

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.